COMPETENCE PLUS

Tous unis pour une équipe soudée

7 mai 2015 Posté par: Meryem LAHLOU Aucun commentaire

À l’instar des grandes équipes de football, il ne suffit pas d’aligner les vedettes pour s’assurer les meilleures performances. Des règles élémentaires à respecter dans une entreprise, permettent de faire émerger des équipes solidaires et engagées. Les astuces pour assurer la mobilisation de tous les collaborateurs autour des projets de l’entreprise.

Aucune performance ne peut être envisagée sans une équipe soudée, partageant une même vision et une confiance mutuelle. Le schéma peut facilement rappeler celui d’une équipe de football. Aligner les vedettes ne suffit pas pour assurer les meilleures performances. C’est dans ce contexte que le rôle du manager est perceptible. C’est à lui qu’incombe la responsabilité d’apporter et de doser divers ingrédients afin de maintenir une équipe performante et soudée. Voici 4 règles capitales pour s’assurer une équipe soudée au travail.

Tous unis autour des «règles du jeu»
Par «règles du jeu», il faut entendre les différentes règles qui régissent la vie commune dans une entreprise. Autour de ces dernières, il est important de s’assurer qu’un débat se crée afin de renforcer la confiance au sein du groupe. Parmi les sujets à aborder, la question des réunions est élémentaire. C’est en groupe que se définissent la périodicité et la fréquence des réunions ainsi que les thèmes qui y seront traités. Il est important également qu’à travers cette organisation, les managers veillent à ce que chacun des collaborateurs compte, pas le management par le galon.

Tous unis autour d’objectifs communs
Inutile de pratiquer des “top-down”, en adressant des consignes que l’équipe doit exécuter sans discuter. Il faut veiller à organiser régulièrement des réunions de brainstorming. Les bonnes idées émergent toujours de brainstormings intenses. Pour inciter chacun à jouer collectivement, le manager mobilise les énergies autour d’un projet commun afin que tous les collaborateurs s’approprient les projets de l’entreprise.

Objectif solidarité
La solidarité reste aujourd’hui un puissant élément pour souder une équipe. Dans ce contexte, le rôle du manager consiste à encourager l’entraide entre ses collaborateurs au risque de voir émerger ce que les spécialistes désignent par l’expression «moutons noirs». Ces collaborateurs sont peu à peu mis à l’écart par le groupe. Des réunions informelles entre coéquipiers peuvent être programmées. Cette démarche permet aux collaborateurs d’échanger sur les bonnes pratiques en débattant des ficelles du métier.

Une équipe à forte identité
Une équipe soudée est une entité qui a sa propre identité. Nombreux sont d’ailleurs les coaches qui interviennent sur la définition du profil de l’équipe qu’on leur a confiée. Cet exercice se révèle souvent particulièrement utile pour les chefs de projet, en ce sens qu’il débouche sur l’adoption d’un signe de ralliement ou d’un insigne. Pensez à donner un nom et un logo à chaque nouveau projet de l’entreprise.


Point de vue

Meryem Lahlou
DGA du cabinet Compétence plus

Souder ses équipes est une nécessité. Les clients internes, à savoir les collaborateurs, doivent former une équipe solide face aux clients, partenaires, mais également face aux concurrents. Les rivalités et conflits, le manque de cohésion, la différence de valeurs, de comportements, et de vision se traduiront forcément par une incohérence sur l’offre de produit ou de service, mais aussi par une baisse de rendement ou de performance de l’équipe en question, quelle que soit sa fonction au sein de l’entreprise. Imaginez par exemple une équipe de commerciaux qui n’est pas soudée, et son impact sur les ventes ou encore sur le service après-vente. Le travail consistant à «souder ses équipes» repose sur le manager bien sûr, car c’est le leader qui pilote le navire, et l’amène à bon port. Il a bien sûr des livrables raisonnables à exiger, mais il a également des talents à construire, des compétences à développer, et des personnes à faire travailler ensemble en vue de réaliser des objectifs ambitieux communs. Il est certain qu’un bon préalable à la construction de son équipe est de fixer des critères au recrutement (typologie d’écoles et d’universités, entretiens, tests de personnalité, tests techniques), afin d’avoir une certaine harmonie de niveau de compétence et de couple savoir-faire/savoir-être.

Source : www.leseco.ma

 

Partager cette page :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*