COMPETENCE PLUS

«La conduite des équipes en période de crise nécessite de la fermeté et de la motivation»

7 mai 2015 Posté par: Meryem LAHLOU Aucun commentaire

La conduite d’une équipe en période de crise est un exercice difficile. Au-delà de la capacité de définir une stratégie et un plan d’action pour s’en sortir, le manager doit savoir rassurer ses collaborateurs et les motiver pour bien vivre ce changement. Le recours au service d’un cabinet de conseil ou d’un coach professionnel permet d’avoir le recul nécessaire pour mieux vivre cette situation et prendre les décisions adéquates. Entretien avec Meryem Lahlou, maître praticienne en PNL et consultante en Stratégie & RH.

Eco-Conseil : Comment conduire son équipe en période de crise ?
Meryem Lahlou : La conduite des équipes en période de crise nécessite une fermeté et une motivation à transmettre.
Mais aussi un tableau de bord et des indicateurs de suivi. Le manager devra inspirer confiance et se faire respecter afin que son discours soit entendu et accepté.
Il devra également gérer le doute et démontrer qu’il a une vision et un plan d’attaque précis pour montrer à ses équipes qu’il maîtrise la situation. Les équipes ont besoin d’un capitaine, qui sait où il va et comment, qui mesure les risques, et sait y parer avec les bons moyens.
La notion de management de proximité prendra tout son sens, car il faudra gérer la susceptibilité des personnes, la démotivation liée aux mauvais résultats, à des départs de certains collègues…
Tout cela pourra faire baisser le moral collectif, et faire perdre la confiance en soi-même et en l’organisation. Et le rôle du manager sera à ce moment essentiel pour redresser la tendance.
Une vision solide, des plans de sorties de crise, un management de proximité, du leadership accompagné de patience et de ténacité sont des composantes clés pour gérer efficacement une crise.

Quelles méthodes peuvent être utilisées pour garder son équipe motivée ?
La communication positive, les métaphores, et la communication non violente sont de bonnes méthodes qui permettent d’utiliser le langage comme un outil clé de motivation. Par exemple entre dire : «nous n’y arriverons jamais, car nous n’avons pas les ressources et les personnes qu’on a sont incompétentes», et dire : «nous traversons une période dure, mais nous sommes capables de redresser la barre grâce à notre volonté et notre détermination», il y a une différence au niveau de la motivation par la communication. Le recadrage aussi est utile pour faire comprendre que la crise est une phase de transition difficile, mais nécessaire pour passer à une autre situation. La crise est forcément une aubaine, si l’on est flexible, et prêt à affronter les challenges ! Combien de crises se sont révélées être des opportunités pour des entreprises et des collaborateurs, car elles les ont amenés à travailler plus intelligemment, après s’être remis en question, que ce soit au niveau de leurs process ou de leurs stratégies, etc. Il faudrait également se faire accompagner en période de crise, avec des stratégies et des plans d’action, car les personnes à l’intérieur de la structure en crise, même anciennes, peuvent ne pas avoir suffisamment de recul dans certaines situations, et vouloir s’attacher à des pratiques qui sont devenues secondaires ou obsolètes. Le cabinet de conseil pourra apporter son expertise et son œil critique, ainsi que ses «solutions» à personnaliser, du fait qu’il aura accompagné des entreprises dans des situations similaires.
La résilience de l’entreprise est forcément testée pendant et après les crises, car cela montre la capacité de l’organisation à rebondir, et à transformer ses faiblesses en forces et ses menaces en opportunités.

Source : www.lematin.ma

Partager cette page :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

*